ACTIVITÉS DE RECHERCHE

Le CECTC mène des projets de recherche pour mesurer l’impact de ses services et contribue à faire connaitre les projets de recherche de ses partenaires.

 

Projet de recherche du CECTC

Évaluation des contributions d’une communauté de pratique virtuelle en troubles concomitants à l’apprentissage et à la pratique des professionnels de la santé et des services sociaux : une étude de cohorte observationnelle prospective

 

Objectif :

Ce projet de recherche mené par le Dr Didier Jutras-Aswad, médecin psychiatre spécialisé en psychiatrie des toxicomanies, chercheur au Centre de recherche du CHUM et professeur agrégé de clinique au Département de psychiatrie et d’addictologie de l’Université de Montréal, vise à évaluer à l’aide de divers questionnaires, les contributions du programme de télémentorat ECHO CHUM troubles concomitants sur l’apprentissage et la pratique des professionnels et des cliniciens de la santé et des services sociaux du Québec inscrits à ce programme de formation. Cette étude contribuera au développement des connaissances sur la prise en charge et le traitement des personnes atteintes de troubles concomitants et à la formation en santé.

 

Collaborateurs :

Dr Simon Dubreucq,

Médecin psychiatre et chef du Service de psychiatrie des toxicomanies du CHUM, professeur adjoint clinique à l’Université de Montréal et directeur médical du programme ECHO CHUM troubles concomitants

Co-chercheur au projet de recherche

 

Dre José Côté,

Infirmière PhD, professeure agrégée à la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal et chercheuse régulière au CRCHUM

Co-chercheur au projet de recherche

 

Dre Gabrielle Pagé,

Psychologue PhD, professeure-chercheuse au Département d’anesthésiologie et de médecine de la douleur à l’Université de Montréal et chercheuse régulière au CRCHUM

Co-chercheur et collaboratrice au projet de recherche

 

Mme Gabrielle Chicoine,

Infirmière clinicienne et étudiante au doctorat en sciences infirmières à la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal

Étudiante-chercheuse et collaboratrice au projet de recherche

 

 

Projets de recherche des partenaires

 

Évaluation de l’implantation au CHUM du modèle ECHO - Extension for Community Healthcare Outcomes

 

Nous sollicitons votre participation à un projet de recherche qualitative parce que vous prenez part à un des programmes de télémentorat ECHO® au CHUM. L’objectif de ce projet spécifique mené par Dre Annie Talbot, chercheur associée au CRCHUM et Co-directrice médicale de la Direction coordination réseau est de mieux comprendre l’impact du programme sur la pratique clinique des professionnel(le)s de la santé. Il y a présentement 3 différents programmes ECHO® donnés par le CHUM et nous voulons comprendre les particularités de chacun de ces programmes, leur impact au niveau de votre pratique, et votre opinion sur ce qui fonctionne bien et ce qui pourrait être amélioré.

 

Si vous acceptez, votre participation consistera à participer à une entrevue individuelle en ligne d’une durée approximative de 30-45 minutes, avec une professionnelle de recherche dûment formée en méthodes qualitatives. Vous aurez aussi à remplir un court questionnaire (1 page) portant sur vos caractéristiques liées à votre pratique comme clinicien(e) ainsi que vos données sociodémographiques. Nous sommes flexibles quant à la journée et heure de l’entrevue ; celle-ci devrait avoir lieu idéalement entre fin juin et début septembre.

 

Si vous voulez en savoir plus sur ce projet de recherche, veuillez nous en aviser par courriel à clemence.provost.gervais.chum@ssss.gouv.qc.ca et nous vous donnerons plus d’information sur ce projet.

 

 

Le profil du « mangeur » en période de confinement : le cas de la COVID-19

 

Le projet de recherche Le profil du « mangeur » en période de confinement : le cas de la COVID-19, est mené par Johana Monthuy-Blanc, directrice du GR2TCA-Loricorps (Groupe de Recherche Transdisciplinaire des Troubles du Comportement Alimentaire)etprofesseure à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) ainsi que son équipe.

 

Cette étude a pour but d’établir les profils de « mangeur » suite aux changements occupationnels et relationnels relatifs au confinement/déconfinement progressif relié à la COVID-19. Les résultats de cette étude contribueront au développement et à l’établissement de recommandations préventives et interventionnelles en lien avec l’acte de manger en période de confinement/déconfinement progressif et pourront êtregénéralisés à tout autre changement de ce type. La participation à ce projet de recherche implique de répondre à un questionnaire en ligne d’une durée approximative de 40 minutes.

Cliquer ici pour être redirigé vers le questionnaire en ligne